Banque Mondiale : les investissements au Maroc ont généré peu de croissance et d’emplois

La Banque Mondiale (BM) a relevé dans son dernier, que les importants investissements au Maroc ne se pas traduits en croissance et en création d’emplois.

Si le Maroc bénéficie d’un taux d’investissement parmi les plus élevés au monde avec une moyenne de 34 % du PIB par an depuis le milieu des années 2000, les retombées en termes de croissance économique, de création d’emplois et de productivité sont décevantes, d’après une récente étude de la Banque mondiale.

Le royaume qui pointait au 129ème rang du classement Doing Business, est passé à la 60ème place. Le pays a également mis en place des politiques pour améliorer son attractivité, et graduellement enrichi son économie de nouveaux secteurs sans grand impact sur la croissance. Cependant, « seul 17 % de la population en âge de travailler, a un emploi formel, et moins de 10 % sont employés dans le secteur privé», rappelle la Banque mondiale.

Entre 2012 et 2016, la population en âge de travailler a augmenté en moyenne de 270.000 personnes par an, alors que l’économie dans sa globalité n’a pu créer que 26.400 nouveaux emplois nets par an.

Le document de 154 pages intitulé «Créer des marchés au Maroc (…) Diagnostic du secteur privé», indique que le royaume peut toutefois aspirer à un changement de cette situation, à travers le soutien du secteur privé.

Ce secteur est un grand contributeur à la croissance économique, notamment à travers les investissements directs à l’étranger (IDE), qui, en plus d’être une source de devises pour le royaume, contribuent à la floraison de l’image du Maroc en tant que référence sur le continent et dans le monde.

En termes de formation, le rapport recommande d’arrêter de proposer celles qui ne sont pas adéquates, mais aussi encourager les jeunes pour ce qui est de l’intégration du milieu professionnel.

Pour la Banque Mondiale, il faudrait donc adopter des stratégies qui mettent en avant les métiers qui intéressent le marché, mais aussi offrir un accompagnement aux jeunes souhaitant intégrer le monde du travail, notamment à travers des formations, des séances de networking, des concours d’accès aux entreprises, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *