Comment développer la communication en amazigh

Développer la communication en amazigh dans les domaines prioritaires de la vie publique, en tant que langue officielle du pays et capital commun de tous les Marocains, est l’objectif du projet de loi organique approuvé lundi en Commission à la Chambre des Conseillers, a souligné le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj.

Ce texte définit le processus de mise en œuvre du caractère officiel de l’Amazigh, ainsi que les modalités de son intégration dans l’enseignement et dans les domaines prioritaires de la vie publique.

Il vise également à soutenir les valeurs de cohésion et de solidarité nationales en préservant cette langue et en protégeant le patrimoine culturel amazigh, explique M. El Aaraj.

Pour le ministre, le processus prévoit aussi de développer et consolider les ressources humaines dans le domaine de la communication amazighe, que ce soit dans le secteur public ou privé.

Il s’agit de l’intensification des recherches scientifiques en relation avec le développement de l’amazigh, l’encouragement et le soutien des créations, des productions, des festivals et l’intégration des expressions culturelles et artistiques amazighes dans les programmes et pédagogies de formation culturelle et artistique, au sein des institutions spécialisées, publiques soient-elles ou privées.

Commentant par ailleurs, l’adoption en commission du projet de loi organique sur le Conseil national des langues et de la culture marocaine (CNLCM), Mohamed El Aaraj a indiqué que ce Conseil représente un mécanisme de préservation et de promotion des langues arabe et amazighe et des différentes expressions de la culture marocaine.

Ce projet de loi organique ambitionne de développer des politiques linguistiques cohérentes pour les deux langues officielles, à savoir l’arabe et l’amazighe, ainsi que le Hassani et les différents dialectes et expressions culturelles marocaines, a souligné le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *