Maroc-USA : Donner plus de contenu à l’ALE 

Les moyens de donner plus de contenu et de dynamisme à l’accord de libre-échange Maroc-USA ont été au centre de la 6ème session du Comité conjoint chargé du suivi de l’Accord, qui s’est tenue mardi à Rabat.

Coprésidée par le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy et le représentant adjoint du commerce des États-Unis pour l’Europe et le Moyen-Orient, Dan Mullaney, la réunion a insisté sur un plus grand développement des échanges dans l’agriculture, le textile, l’investissement et la douane.

Elalamy a indiqué que les investissements directs étrangers (IDE) en provenance des Etats-Unis ont connu une hausse durant la période allant de 2012 à 2018, et représenté en 2018 environ 5,2% du total des flux des IDE entrant au Maroc, ajoutant que la présence de plus de 120 entreprises américaines au Maroc est un signe de confiance dans le potentiel du pays.

Dan Mullaney a, pour sa part, évoqué certains obstacles auxquels fait face l’ALE Maroc-USA,  appelant à réfléchir aux moyens d’améliorer les échanges et de tirer pleinement profit des opportunités offertes par cet accord.

Le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et les États-Unis a plus que quadruplé durant la période 2006-2018, avec 5,44 milliards de dollars en 2018 contre 1,34 milliard dollars en 2006. Cette augmentation est attribuée aussi bien à l’évolution des exportations qu’à celle des importations.

Durant cette même période, les exportations ont plus que quintuplé avec un montant de 1,38 milliard de dollars en 2018 contre seulement 0,26 milliard de dollars en 2006. Quant aux importations, elles ont plus que quadruplé, atteignant 4,06 milliards de dollars en 2018 contre seulement 1,08 milliard de dollars en 2006.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *