Bassima Hakkaoui: La violence psychologique est la plus fréquente en couple (96,5%)

La violence psychologique est la plus fréquente dans le milieu conjugal et représente 96,5% des formes de violence, a indiqué mercredi à Rabat, la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui.

Présentant à la Chambre des représentants, les résultats de la deuxième enquête nationale sur la prévalence de la violence à l’égard des femmes, Mme Hakkaoui a expliqué que la violence sous toutes ses formes était liée au système des valeurs de la société et à la perception de la relation entre hommes et femmes.

Selon l’enquête nationale, qui émane d’un cadre conceptuel définissant la violence à l’égard des femmes comme « tout acte physique ou moral ou abstention basée sur le sexe, qui entraînent des dommages corporels ou psychologiques, sexuels ou économiques pour les femmes », le taux de violence psychologique est élevé.

Il s’agit de pratiques allant à l’agression verbale, la contrainte ou la menace, la négligence ou la privation, entrepris en vue de porter atteinte aux femmes, à leur dignité ou liberté et dans le but de les intimider.

Réalisée dans les 12 régions du Royaume, cette enquête montre que la prévalence de la violence au cours des 12 derniers mois, à partir de la date de réalisation de l’enquête (2 janvier – 10 mars 2019) a atteint 54,4%.

Ce taux est plus élevé dans les zones urbaines (55,8%), qu’en milieu rural (51,6%). L’exploitation des résultats de l’enquête devrait permettre d’identifier les besoins nécessaires en initiatives de lutte contre la violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *