Forum CDG: Le Maroc doit « valoriser sa jeunesse avant d’être rattrapé par sa vieillesse »

Au Maroc, le nombre des personnes âgées de 60 ans et plus devrait passer à 10 millions en 2050 au lieu de 3 millions en 2014, a indiqué lundi à Rabat, le directeur général de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), Abdellatif Zaghnoun lors du Forum CDG Prévoyance, organisé sous le thème « notre rapport à notre retraite et à nos aînés ».

A l’horizon 2050, près d’une personne sur quatre serait âgée de 60 ans ou plus, a-t-il dit, notant qu’une part importante de cette tranche de la population ne disposerait probablement pas d’une pension de retraite.

En 2017, à peine 24,5% des personnes âgées de plus de 60 ans disposaient d’une couverture retraite, soit un effectif de 868.000 personnes pour une population totale de près de 3,5 millions d’individus, selon le dernier rapport de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS).

Pour le président du Conseil économique social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, le Maroc se trouve en pleine transition démographique et dispose encore d’une fenêtre d’opportunité d’une vingtaine d’année où le nombre d’actifs va être élevé.

Cette « aubaine démographique offre un potentiel de croissance économique inestimable, à condition toutefois d’œuvrer au renforcement effectif du poids des actifs et d’adopter des politiques appropriées », a insisté le responsable du CESE.

Le Maroc est appelé à redoubler d’efforts pour exploiter la « fenêtre temporelle relative au dividende démographique, qui devrait rester ouverte jusqu’à l’an 2038 ».

« Durant cette phase, le Royaume doit accorder une place importante au renforcement des capacités et de l’employabilité du facteur humain, en particulier les jeunes. Notre pays a besoin de valoriser sa jeunesse avant d’être rattrapé par sa vieillesse », a insisté Ahmed Réda Chami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *