La Barbade retire sa reconnaissance de la pseudo “rasd”

Le Maroc exprime sa satisfaction quant à la position constructive de la Barbade concernant la question du Sahara marocain, a affirmé vendredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.
Le gouvernement de la Barbade, qui a gelé sa reconnaissance de la pseudo “rasd” en 2013, a décidé, ce vendredi, de retirer sa reconnaissance de la pseudo “rasd”.
La décision de la Barbade intervient une semaine après celle du Salvador, qui a également retiré sa reconnaissance de la “RASD”, la fumeuse république autoproclamée par le polisario avec le soutien de l’Algérie.
Cette position est en conformité avec la légalité internationale et l’orientation générale de la communauté internationale, a souligné M. Bourita lors d’un point de presse conjoint avec Mme Mia Amor Mottley et M. Jerome Walcott, respectivement Première ministre et ministre des Affaires étrangères de la Barbade.
Il a, en outre, affirmé que le Maroc et la Barbade sont convaincus que la coopération sud-sud peut aboutir à des résultats fructueux grâce à des projets concrets, réitérant la détermination des deux pays à approfondir leur partenariat dans tous les secteurs.
Le ministre a aussi relevé que le Maroc et la Barbade partagent la même vision concernant les relations entre les pays en développement, exprimant la disposition du Royaume à aider les pays des Caraïbes à s’ouvrir sur l’espace arabo-africain.
Il a également indiqué que les deux pays ont les mêmes orientations concernant plusieurs questions, dont la lutte contre le crime organisé et les changements climatiques, ainsi que le renforcement de la place des pays en développement dans les négociations commerciales.
Les deux pays veulent renforcer leur coordination concernant plusieurs sujets relatifs aux changements climatiques, au commerce et au développement, a-t-il assuré, faisant savoir que la feuille de route de coopération bilatérale triennale 2019-2021 prévoit la réalisation de projets concrets dans les secteurs du tourisme, du développement, de l’investissement, de l’agriculture et des énergies renouvelables.
M. Bourita a par ailleurs affirmé que la visite de travail au Maroc de la Première ministre de la Barbade est une étape importante qui confirme la volonté commune de promouvoir les relations bilatérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *