Imlil: Report du procès du meurtre des deux touristes scandinaves

Hasard du calendrier ou référence douloureuse au passé, la reprise jeudi, puis le report au 30 mai, du procès de 24 individus poursuivis pour le meurtre et la décapitation des deux touristes scandinaves à Imlil, dans la provinces de Marrakech, ne manque pas de remuer le souvenir des attaques terroristes du 16 mai 2013 à Casablanca.
Les principaux suspects sont accusés du double meurtre de Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, et de son amie danoise, Louisa Vesterager Jespersen, âgée 24 ans.
Les présumés meurtriers, qui avaient fait allégeance à l’organisation terroriste de l’État islamique (EI), avaient surpris leurs victimes alors qu’elles campaient au pied du Haut-Atlas, dans la nuit du 16 au 17 décembre 2018.
Les accusés, parmi lesquels figure un binational hispano-suisse, sont poursuivis pour divers chefs d’accusations. « Atteinte à la vie de personnes avec préméditation », « constitution de bande terroriste » ou « apologie du terrorisme » sont quelques unes des charges pesant sur les inculpés.
Le procès s’était ouvert le 2 mai dernier devant la Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *