Le Maroc, leader de l’industrie automobile en Afrique

Avec une production de près de 400.000 voitures en 2018 et la prochaine entrée en service l’usine de PSA à Kenitra, le Maroc devance l’Afrique du Sud et s’impose en leader de l’industrie automobile en Afrique, a estimé vendredi un responsable de Deloitte, l’un des plus importants cabinets d’audit et de conseil dans le monde.

Grâce notamment à une politique d’incitation aux investissements à travers le Plan d’accélération industrielle (PAI) et d’importants investissements dans les infrastructures, le Maroc a jeté les bases de l’expansion de son industrie automobile, a expliqué Martyn Davies, responsable du secteur automobile au cabinet Deloitte-Afrique.

Si le développement significatif des infrastructures a contribué à l’expansion du secteur automobile au cours des dernières années, les incitations destinées aux constructeurs et aux équipementiers étrangers ont favorisé l’installation d’un véritable écosystème automobile au Maroc.

Les dizaines d’équipementiers européens, américains et asiatiques qui continuent de s’installer au Maroc pour gagner en proximité avec les grands constructeurs automobiles comme Renault et PSA, illustrent cette évolution récente au Maroc.

Martyn Davies a aussi noté «la proximité du Maroc par rapport aux importants marchés de l’automobile en Europe (qui) a joué un rôle dans l’expansion de ce secteur», soulignant que l’industrie automobile sud-africaine est plombée par l’incertitude politique dans le pays et un environnement régional peu favorable en Afrique australe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *