Le Pape François célèbre une messe au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat

Au deuxième jour de sa visite au Maroc, le pape François a célébré une messe, dimanche au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, en présence de 10.000 fidèles.
Après une première journée chargée d’activités avec le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, le Souverain Pontife avait rencontré, dimanche à Témara, des membres et bénévoles d’un Centre des œuvres sociales, situé dans la commune rurale de Mers El Kheir.

Accompagné d’une importante délégation composée notamment d’éminentes personnalités du Saint-Siège et de Monseigneur Vito Rallo, ambassadeur de la Nonciature Apostolique du Vatican à Rabat, le Pape François a rencontré à cette occasion plusieurs enfants en situation de handicap et a entendu les témoignages de leurs parents qui ont exprimé leur gratitude aux sœurs dirigeantes du centre.

Pour cette visite consacrée au dialogue et à la compréhension entre les religions du livre, le Pape François s’est adressé à la communauté chrétienne contre le tentation du « prosélytisme ».

Dans la cathédrale Saint Pierre de Rabat, où il a rencontré les prêtres, les religieux et religieuses, les consacrés et le Conseil œcuménique des Églises, le pape a dit: « Continuez à vous faire proches de ceux qui sont souvent laissés de côté, des petits et des pauvres, des prisonniers et des migrants ».

Mais, a-t-il insisté, « les chemins de la mission ne passent pas par le prosélytisme, qui conduit toujours à une impasse ». L’Eglise « croît non par prosélytisme mais par le témoignage », a souligné le Souverain pontife.

La journée de samedi avait été marquée par des messages du Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, et du Pape au cours desquels ils ont plaidé pour le dialogue et le co-connaissance entre Musulmans, Chrétiens et Juifs pour la paix de l’humanité tout entière.

Ils ont également signé « l’Appel d’Al Qods » visant à conserver et à promouvoir le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville sainte de Jérusalem.

Les deux dirigeants religieux ont ensuite visité l’Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates, un haut lieu de l’enseignement et la promotion de l’islam de tolérance et de modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *