Macron ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur le Golan

Le président Emmanuel Macron a réitéré vendredi le rejet par la France de la décision américaine de reconnaître la souveraineté d’Israël sur le Golan.

« Le Président de la République a souligné que la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le Golan, territoire occupé, était contraire au droit international et ne pouvait qu’alimenter les tensions régionales », écrit l’Elysée dans un communiqué diffusé suite à une visite à Paris du roi Abdallah II de Jordanie.

Le président américain Donald Trump s’est prononcé le 21 mars en faveur de la reconnaissance de la souveraineté d’Israël sur le Golan, une décision en rupture avec la position des Etats-Unis depuis des décennies. La diplomatie française avait aussitôt rappelé sa position opposée à l’annexion israélienne de ce plateau conquis sur la Syrie en 1967 par l’Etat hébreu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *