BAM: Le Dirham réussit la première phase de la flexibilité

La première phase de la réforme du régime de change, entamée il y a quinze mois, a été réussie, a affirmé jeudi à Casablanca, le directeur des opérations monétaires et des changes à Bank Al-Maghrib (BAM), Mounir Razki.

Ce succès a été rendu possible notamment par un niveau de réserves de change adéquat, des équilibres macro-économiques rétablis et un système bancaire résilient, a précisé Mounir Razki lors d’une conférence organisée par la Chambre de commerce britannique pour le Maroc.

Les craintes des opérateurs et du public quant à une dépréciation excessive du dirham se sont dissipées. Cette première phase a également permis d’avoir une position de change confortable des banques qui n’ont pas eu recours à BAM depuis le 20 mars 2018, ainsi qu’une perception positive par les investisseurs étrangers comme en témoigne la hausse des investissements directs étrangers (IDE), a expliqué le responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *