Borrell: Le partenariat avec le Maroc constitue une politique d’Etat pour l’Espagne

« Les relations avec le Maroc constituent une priorité et une politique d’Etat pour l’Espagne, indépendamment des partis politiques au pouvoir », a affirmé le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, M. Josep Borrell.

Le gouvernement socialiste espagnol conduit par Pedro Sanchez « accorde un intérêt tout particulier au renforcement des relations de coopération et de partenariat avec le Maroc », a insisté Borrell, à la veille de la visite officielle du Roi Felipe VI et de la Reine Letizia au Maroc, à l’invitation du Roi Mohammed VI.

Outre le fait qu’il constitue un « socle de stabilité politique » en Afrique du Nord, « le Maroc est l’un des rares pays du voisinage Sud avec lesquels l’UE  entretient une relation très positive et dynamique », a-t-il ajouté. « Nous sommes convaincus que le contrôle des flux migratoires passe forcément par une aide européenne au Maroc », a-t-il ajouté faisant remarquer que la gestion migratoire, qui représente pour le Maroc « une charge et une responsabilité », débouche sur des bénéfices pour l’Europe.

Et contrairement à ce que certains tentent de présenter la migratoire comme une « source de problèmes et d’instabilité », la coopération entre l’Espagne et le Maroc a démontré que l’immigration est une « richesse » pour le pays d’accueil.

En Espagne, plus de 800.000 marocains sont bien intégrés et contribuent au développement et à la croissance du pays. « Nous sommes très satisfaits de leur intégration et de leur apport à notre économie », a insisté Josep Borrell.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *