IPC: El Otmani se réjouit du classement du Maroc et promet des améliorations

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani a qualifié jeudi de « très honorable et non circonstancielle », l’amélioration de huit places par le Maroc dans l’Indice de perception de la corruption (IPC) de Transparency International, publié mardi.

Ce résultat est d’autant plus méritant qu’il a été « obtenu sur deux années consécutives », a souligné El Otmani à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

« Pour la première fois le Maroc réalise un classement honorable qui dépasse la moyenne des groupes de pays africains, arabes, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Le Maroc a amélioré son classement ces deux dernières années, en passant de 37points/100 en 2016 à 40/100 en 2017 puis à 43/100 (2018), a précisé le Chef du gouvernement.

Tout en affichant la volonté de l’Exécutif de « faire mieux dans ce sens », Saâd Dine El Otmani a souligné que « la lutte contre la corruption est structurelle et tributaire de la collaboration de tous: institutions constitutionnelles, pouvoirs judiciaire et législatifs, société civile, hommes d’affaires et médias ».

Dans ce sens, il a indiqué que la Commission nationale Anti-Corruption (CNAC) allait tenir une réunion dans les jours qui viennent pour définir le programme 2019, dans l’objectif d’obtenir des résultats palpables sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *