Rabbah: Le mix énergétique porté à 35% à fin 2018

L’objectif de porter à 42 % le mix énergétique au Maroc en 2020 est en bonne voie d’être réalisé, avec les nouveaux chiffres révélés mercredi à Rabat, par Aziz Rabbah, le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, qui a fait état d’un taux de 35% à fin 2018.

Le Maroc est engagé dans une transition énergétique très satisfaisante, qui a été marquée par une réduction de la dépendance énergétique de 98% en 2008 à 93% actuellement. Cette performance est due essentiellement de la montée en puissance des énergies renouvelables, a souligné Aziz Rabbah à l’occasion d’une journée médias initiée par le ministère.

Il a fait état de l’évolution continue de la demande en énergie au cours de la dernière décennie, avec un taux annuel de 4,1% et une facture énergétique de 69 MMDH en 2017.

Pour répondre à la demande croissante, la stratégie énergétique prend également en compte l’efficacité énergétique et la promotion de l’intégration régionale.

A l’horizon 2030, le ministère table sur le développement d’une capacité supplémentaire d’environ 10.000 MW d’énergies renouvelables, répartis entre solaire (4.500 MW), éolien (4.200 MW) et hydroélectrique (1.300 MW), a noté M. Rabbah.

Les principaux consommateurs d’énergie sont le secteur des transports (38%), la construction (33%) et le secteur industriel (21%), a précisé le ministre, faisant état de programmes qui vont permettre de réaliser une économie d’énergie d’environ 20% à l’horizon 2030, en ciblant les secteurs les plus consommateurs d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *