Maroc- Egypte: Les chefs de la diplomatie font le point des questions arabes et africaines

La visite du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita en Egypte, a été l’occasion d’entretiens, mardi au Caire, avec son homologue égyptien, Sameh Chokri, avec lequel il a évoqué plusieurs questions d’actualité, notamment aux niveaux arabe et africain.

Les deux chefs de la diplomatie ont salué la profondeur des relations existant entre les deux pays sous la conduite du Roi Mohammed VI et du Président Abdel Fattah Al Sissi, faisant part de leur détermination à renforcer les relations bilatérales. La prochaine réunion de la haute commission mixte maroco-égyptienne devrait être l’occasion de renforcer la coopération bilatérale et les échanges aux niveaux économique, commercial, culturel et humain.

Au niveau régional, les deux ministres ont échangé sur les défis posés sur la scène arabe dont la situation en Syrie, en Libye et au Yémen. Lors d’un point de presse, Nasser Bourita a souligné que le côté sécuritaire est d’une importance capitale pour la réussite de toute issue politique à la crise libyenne. Dans ce sens, l’accord de Skhirat prévoit une série de mesures sécuritaires qu’il est temps de mettre en œuvre pour faciliter le règlement politique.

Les deux ministres ont également évoqué les derniers développements de la cause palestinienne et la situation dans la ville Sainte à la lumière de la présidence par le Roi Mohammed VI du Comité Al Qods relevant de l’Organisation de la  coopération islamique.

Ils ont aussi abordé les questions d’intérêt commun sur la scène africaine. Dans ce sens, Nasser Bourita a exprimé l’appui du Royaume à l’Égypte pour sa présidence de l’Union Africaine en 2019.

Nasser Bourita s’est, d’autre part, entretenu avec le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, des derniers développements sur la scène arabe, les efforts arabes et internationaux déployés pour résoudre les crises en Syrie, en Libye et au Yémen.

Ils ont également évoqué les moyens de soutenir la cause palestinienne et défendre les droits légitimes du peuple palestinien face à l’occupation israélienne, et de développer le partenariat arabo-africain dans le cadre des relations stratégiques entre les deux parties.

Les deux parties ont aussi abordé l’action arabe commune dans le cadre de la Ligue arabe, en particulier dans la perspective du quatrième Sommet arabe du développement économique et social de Beyrouth le 20 janvier et du premier sommet arabo-européen, prévu le 24 février en Égypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *