Chambre des représentants : Le texte sur le service militaire adopté en commission

Le projet de loi sur le service militaire a été approuvé mercredi par la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants, où certains amendements y ont été apportés avant l’étape de la séance plénière, et ensuite l’envoi du texte à la Chambre des conseillers.
Le gouvernement a rejeté un amendement proposant que le service militaire soit facultatif pour les femmes. Le ministre délégué chargé de la Défense nationale, Abdellatif Loudiy, a fait valoir le principe de l’égalité des deux sexes consignée dans la Constitution du royaume. Toutefois, le texte prévoit une exonération pour les femmes ayant des enfants à charge.

Par ailleurs, le texte ne prévoit aucune distinction entre les appelés. Lors du discours prononcé à l’ouverture de la session d’automne du Parlement, le Roi Mohammed VI avait en effet indiqué que «tous les Marocains concernés par le service militaire, sans exception, sont égaux en la matière et ce, indépendamment de leur classe sociale, de leurs diplômes et de leur niveau d’instruction».

En revanche, l’Exécutif a accepté d’autres amendements, notamment celui de l’admission des jeunes ayant accompli le service militaire aux concours de recrutements organisés par les Forces armées royales (FAR). Le texte prévoit également de faire bénéficier les jeunes victimes d’accidents lors du service militaire, de pensions d’invalidité.

La loi de finances pour 2019 qui a été publiée au Bulletin officiel, consacre 500 millions de DH au service militaire, qui accueillera 10.000 jeunes par an. L’âge d’appel des jeunes reste inchangés entre 19 ans 25 ans, de même que la durée du service militaire de 12 mois, dont la première promotion démarre en septembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *