INDH: Dardouri explique les piliers de la 3eme phase

La troisième phase de l’Initiative nationale de développement humain (INDH) a fait l’objet d’une réunion d’explication, mercredi à Casablanca, pour détailler la nouvelle génération d’initiatives programmées dans cette phase, qui repose sur une approche différente des précédentes et vise à préserver les acquis tout en ciblant des objectifs précis.

Le Wali chargé de la coordination de l’INDH, Mohamed Dardouri a ainsi appelé à la mobilisation de toutes les potentialités pour mettre en œuvre les programmes de cette troisième phase de l’INDH, avec une attention particulièrement pour les activités génératrices de revenus et d’emplois.

L’objectif est d’œuvrer à l’insertion des jeunes dans le tissu économique et l’amélioration de la qualité et la durabilité des projets grâce à l’adoption d’une nouvelle gouvernance territoriale. Celle-ci implique l’ensemble des intervenants dans les opérations de diagnostic, d’accompagnement, de réalisation et de suivi, a ajouté Mohamed Dardouri.

Cette phase qui repose sur une nouvelle approche inspirée des orientations royales pour remédier aux déficits sociaux, comporte quatre programmes, dont le premier porte sur la réduction du déficit en infrastructures et en services de base dans les zones sous équipées. Ceci, en vue de leur désenclavement tout en améliorant les conditions de vie des catégories démunies.

Le deuxième programme, a poursuivi le Wali chargé de la coordination de l’INDH, concerne l’accompagnement des personnes en situation de précarité à travers la prise en charge et la réintégration sociale des personnes vulnérables.

Quant au troisième, il a pour objectif l’amélioration du revenu et l’intégration économique des jeunes à travers une approche territoriale, fondée sur l’accompagnement de proximité et la valorisation des potentialités et des richesses locales.

Le quatrième porte sur le soutien du développement humain en faveur des générations montantes, à travers l’investissement dans le capital humain, a expliqué M. Dardouri.

Dans ce cadre, M. Dardouri a indiqué que la gouvernance de cette 3ème phase sera basée sur une approche participative, progressive et globale incluant la population, les élus, les associations et l’Administration.

Une phase prévoyant également une gouvernance territoriale, l’amélioration du suivi et de l’allocation des ressources, ainsi que la complémentarité entre l’INDH et les programmes de l’État dans une logique qui ne se substitue pas aux programmes sectoriels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *