Le Maroc toujours premier bénéficiaire des financements de l’AFD

Illustration des fortes relations politiques, économiques et humaines entre le Maroc et la France, l’Agence française de développement (AFD) vient de révéler que le Maroc a gardé son rang de premier bénéficiaire de ses financements dans le continent noir, avec 2,9 milliards d’euros à la date du 15 octobre 2018.

 

Les chiffres ont été annoncés, jeudi à Paris, par Pascal Collange, le responsable Pays Maroc, Département Afrique au sein de l’AFD, précisant que rien qu’en 2017, l’Agence française a financé des projets au Maroc pour un montant de 431 millions d’euros.

 

L’AFD compte poursuivre son soutien aux projets de développement dans le Royaume, a-t-il souligné, ajoutant que la « relation avec le Maroc revêt une importance exceptionnelle et la coopération qui nous unit augmente de plus en plus grâce à la confiance mutuelle et au savoir-faire des deux parties ».

 

Après l’énumération des objectifs de la stratégie 2017-2021 de l’AFD pour le Maroc, Pascal Collange a salué la politique économique adoptée par le Maroc en Afrique à travers de forts investissements dans des secteurs très variés.

 

La France, à travers l’AFD, compte appuyer et accompagner cette politique fructueuse pour l’intérêt de toutes les parties, a ajouté Pascal Collange, assurant que le retour du Maroc à l’Union africaine constituait une victoire pour l’avenir du continent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *