Protection sociale: Les 1ères assises nationales à Skhirat

Les 1ères assises nationales sur la protection sociale se sont ouvertes lundi à Skhirat, en présence du Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, avec pour objectif d’élaborer une vision intégrée et consensuelle du système de protection sociale.

 

Cet événement vise à ouvrir un débat public entre les différents acteurs   économiques et sociaux, les organisations de la société civile et les experts en vue d’élaborer une vision intégrée et consensuelle du système de protection sociale en tant que composante essentielle du nouveau modèle de développement.

 

Une telle vision doit permettre de corriger les dysfonctionnements et de  surmonter les contraintes actuelles du système, dont les conséquences impactent le citoyen et le développement humain et social.

 

Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, dont le département organise ces assises, était également présent à l’ouverture de cette rencontre, qui ambitionne de trouver des solutions. Celle-ci doivent pouvoir assurer la restructuration et l’harmonisation des politiques de protection sociale, qui soient conformes aux orientation du Souverain contenues dans le discours du Trône du 29 juillet dernier.

 

Parmi les caractéristiques du système de protection sociale au Maroc, l’existence de deux grandes composantes : l’une contributive regroupant les différentes caisses de retraites (CMR, RCAR, CNRA, CNSS et CNOPS). L’autre non contributive, s’appuie sur un ensemble de programmes d’assistance sociale (INDH, RAMED, Tayssir, cantines scolaires, internats, bourses, programmes d’insertion professionnelle, institutions d’assistance sociale, etc…), indique la note de cadrage du ministère.

 

Pour asseoir un développement équitable et inclusif, le Maroc doit se doter d’un vrai système, intégré et cohérent, de protection sociale avec l’ambition de couvrir la population en besoin de protection de manière équitable, efficace, responsable et transparente, souligne le ministère.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *