Laftit : Le Maroc a régularisé la situation de 50.000 migrants

Les deux phases de l’opération de régularisation de la situation des migrants organisée par le Maroc ont bénéficié à quelque 50.000 personnes, soit 85% du nombre total des demandes présentées par des ressortissants étrangers de 113 nationalités, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Pour ce qui concerne la réinsertion des migrants régularisés, le ministère agit au sein de la commission ministérielle chargée de superviser la mise en œuvre de la nouvelle stratégie en matière de migration et d’asile, afin de renforcer cette approche humanitaire, a affirmé le ministre devant la commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et la politique de la ville à la Chambre des représentants, en présentant au Parlement le projet de budget alloué au ministère de l’Intérieur.

Le ministère de l’Intérieur supervise également le programme de retour volontaire, dans le cadre des conventions conclus avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Au terme de ces conventions, les migrants installés illégalement sur le territoire marocain sont volontairement rapatriés dans leur pays d’origine dans des conditions respectant leurs droits et leur dignité. Ce programme a bénéficié à 26.000 personnes depuis 2002, a précisé le ministre.

Parallèlement, les autorités publiques et sécuritaires ont poursuivi la lutte contre les réseaux de trafics et de traite des êtres humains qui utilisent des moyens sophistiqués pour le transport des migrants clandestins. Jusqu’à fin septembre 2018, environ 68.000 tentatives de migration clandestine ont été mises en échec et 122 réseaux de trafic criminels démantelés.

Depuis 2002, plus de 3.300 réseaux criminels ont été mis hors d’état de nuire et quelque 2.000 embarcations de transport de migrants clandestins ont été saisies, a précisé le ministre.

En matière de lutte contre les diverses formes de criminalité, telles le port d’armes blanches, le trafic de psychotropes et de drogues, le vol à la tire, ainsi que les crimes commis à proximité des établissements d’enseignement, les efforts déployés ont permis de contrôler la situation sécuritaire dans le Royaume, qui demeure parfaitement normale et reflète positivement l’image du Maroc en termes de stabilité et de sécurité, a souligné M. Laftit.

Dans ce cadre, le ministère a pris une série de mesures pour la mise en œuvre d’une stratégie sécuritaire englobant des programmes et projets prioritaires visant principalement à améliorer le cadrage sécuritaire, a-t-il assuré.

Pour ce qui est de la lutte contre le trafic de drogue, le ministre de l’Intérieur a souligné que les efforts des autorités compétentes ont permis, jusqu’à fin septembre 2018, la saisie de plus de 51 t de chira, plus de 90 t de kif, plus de 617 kg de cocaïne et 606.239 comprimés psychotropes, en plus du démantèlement de plusieurs réseaux criminels spécialisés dans le trafic international de stupéfiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *