Le Roi Mohammed VI affirme la disposition du Maroc au « dialogue direct et franc avec l’Algérie »

Le Roi Mohammed VI a affirmé la « disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie », et proposé la « création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation » afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement des relations bilatérales.

Le niveau de représentation au sein de cette structure, son format, sa nature sont à convenir d’un commun accord, a indiqué le Souverain dans un discours prononcé, mardi à l’occasion du 43ème anniversaire de la Marche Verte.

Ce mécanisme pourra constituer le cadre pratique d’une coopération, centrée sur les différentes questions bilatérales, notamment celle qui a trait à la valorisation des opportunités et des potentiels de développement que recèle la région du Maghreb, a ajouté le Souverain, soulignant que le Maroc est ouvert à d’éventuelles propositions et initiatives émanant de l’Algérie pour désamorcer le blocage dans lequel se trouvent les relations entre les deux pays voisins frères.

Le Roi Mohammed VI a également rappelé que depuis son intronisation il « appelé avec sincérité et bonne foi à l’ouverture des frontières entre les deux pays, à la  normalisation des relations maroco-algériennes ».

Rappelant l’état de division et de discorde qui sévit actuellement au sein de l’espace maghrébin, le Souverain a indiqué que cette situation s’inscrivait en « opposition flagrante et insensée avec ce qui unit nos peuples : des liens de fraternité, une identité de religion, de langue et d’histoire, un destin commun ».

Il s’agit de « faire preuve de réalisme et convenir que les relations entre nos deux pays échappent à la normalité, créant, de fait, une situation inacceptable », a souligné le Souverain, ajoutant que  « l’intérêt de nos peuples réside dans leur unité, leur complémentarité, leur intégration ; et nul besoin qu’une tierce partie joue, entre nous, les intercesseurs ou les médiateurs ».

Pour ce qui est de la question du Sahara, le Souverain a rappelé la clarté qui marque la position du Maroc, qui « se manifeste aussi par la fermeté et la rigueur extrêmes dont nous faisons preuve face à tout abus, de quelque source qu’il procède, qui pourrait porter atteinte aux droits légitimes du Maroc ou dévoyer le processus de règlement, des termes de référence fixés.

L’ambition du Maroc en la matière se trouve reflétée dans la collaboration sincère du Maroc avec le Secrétaire général des Nations Unies, ainsi que dans le soutien apporté aux efforts de son Envoyé personnel pour poser les jalons d’un processus politique sérieux et crédible.

Elle se manifeste également à travers les initiatives constructives du Maroc et sa bienveillante attention aux appels internationaux lancés pour trouver une solution politique qui soit durable, qui porte le sceau du réalisme, de l’esprit de compromis et qui s’inscrive dans le cadre de l’Initiative d’autonomie, a insisté le Souverain.

Le Maroc est fermement persuadé de la nécessité que, par leurs efforts inlassables pour asseoir solidement la nouvelle dynamique, les Nations Unies tirent parti des leçons et des expériences du passé et évitent notamment les blocages et les insuffisances qui ont entaché le «Processus de Manhasset», a souligné le Roi Mohammed VI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *