Préscolaire: 57.000 classes et 55.000 éducateurs supplémentaires

Le ministère de l’éducation prévoit la généralisation de l’enseignement préscolaire dans dix ans, un objectif qui nécessite 57.000 classes supplémentaires et 55.000 éducateurs, pour un coût annuel additionnel de 3 milliards de dirhams (MMDH).

Dans un exposé présenté devant le Conseil du gouvernement, jeudi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, a assuré que le programme national de généralisation et de réforme de l’enseignement préscolaire, qui sera lancé la semaine prochaine sous le patronage du Roi Mohammed VI, vise à atteindre un objectif périodique de 67% au titre de l’année 2021-2022.

Sur 1,426 million d’enfants en âge de préscolarisation, seulement 699.000 sont inscrits dans des établissements préscolaires, soit un taux de 49%, dont 35% seulement se trouvent en milieu rural, a précisé Said Amzazi.

Ce programme, qui sera opérationnel dès la rentrée 2018-2019, sera marqué par l’ouverture de 4.000 classes, l’inscription de 100.000 enfants supplémentaires et la formation de 28.000 éducateurs et 950 animateurs pédagogiques, a souligné le ministre pour qui la généralisation de l’enseignement préscolaire est une condition pour la lutte contre l’abandon scolaire et la réussite scolaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *