Programme conjoint Fondation Mohammed V pour la Solidarité – UNICEF en faveur des enfants

La Fondation Mohammed V pour la Solidarité et l’UNICEF lancent conjointement un programme pour la promotion de l’éducation et des droits de l’enfant au Maroc, à travers le renforcement des capacités des opérateurs et des partenaires locaux qui interviennent dans la prise en charge des droits des enfants.

Un mémorandum d’accord a été entériné dans ce sens par la Fondation, représentée par les membres de son conseil d’administration MM. Mohamed El Azami et Azeddine Benmoussa, et l’UNICEF, représentée par Mme Regina Dominicis, représentante du Fonds au Maroc.

Inscrit dans le cadre du programme de coopération entre le Maroc et l’UNICEF pour la période 2017-2021, le mémorandum intervient dans un contexte de concrétisation des projets menés par la Fondation en faveur de l’épanouissement des jeunes, de leur éducation, en particulier en matière d’enseignement fondamental et de préscolaire, ainsi que la promotion de la formation dans les métiers liés à la petite enfance, indique vendredi un communiqué conjoint de la Fondation et l’UNICEF.

Les deux organisations ont identifié six axes d’intervention pour leur action conjointe. Ces axes vont de  l’amélioration de la santé et la nutrition des enfants au développement de la petite enfance, en passant par la promotion de l’éducation de base et le développement des adolescents, le renforcement de compétences dans le domaine de la protection de l’enfance, l’insertion socio-économique des jeunes et le partage d’expertises.

Cette collaboration, de portée nationale, se traduira par des programmes d’actions définis pour chaque volet, à travers des interventions spécifiques sur les différents lieux d’implantation des centres de la Fondation (centre sociaux, centres d’animation culturelle, centres de formation, espaces crèche) qui bénéficieront aux enfants et aux jeunes adolescents, ainsi qu’aux associations gestionnaires des centres œuvrant dans les différents leviers d’actions liés à la petite enfance et aux jeunes, conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *