Le chantier de la régionalisation avancée sur de bons rails

Une réunion élargie tenue, mardi au siège du ministère de l’Intérieur, a été consacrée à la  mise en œuvre complète du chantier de la régionalisation avancée en exécution des orientations royales à ce sujet.

Cette réunion s’est déroulée en présence de responsables du ministère de l’intérieur, de celui de l’Economie et des Finances ainsi que des membres de l’Association des régions du Maroc et des présidents des Conseils des régions du Royaume.

A l’ordre du jour de la rencontre notamment, le plan d’action 2018  qui vise à répondre aux attentes des présidents des régions, et ce à travers la prise des mesures à même de contribuer à une mise en oeuvre optimale et dans des délais raisonnables du chantier de la régionalisation avancée.

Mohand Laenser, président de l’Association de Régions du Maroc (ARM), a précisé que des avancées avaient été réalisées, notamment avec la sortie de plusieurs textes juridiques et le dénouement de nombre de difficultés que rencontrent les régions. « Nous sommes à la 3ème réunion avec le ministre de l’Intérieur où nous avons fait le bilan de ce qui a été réalisé depuis la dernière réunion », a ajouté Mohand Laenser dans une déclaration à la presse.

La réunion de mardi a été élargie au ministère des finances du fait de l’existence de questions qui sont communes aux régions et au ministère de l’Economie et des Finances, a relevé Mohand Laenser, notant qu’il s’agit notamment du statut des agences régionales d’exécution des projets, de la fiscalité des régions et du contrôle.

« Ces questions sont en cours d’examen dans un esprit positif, de sérénité et de volonté d’aller de l’avant en vue de répondre au vœu de SM le Roi Mohammed VI qui veut que ce chantier de la régionalisation avancée puisse réussir », a-t-il souligné, ajoutant qu’il s’agit « d’un édifice nouveau que nous sommes en train de construire ensemble ».

Les « prochaines étapes verront probablement des rencontres avec d’autres départements ministériels afin que nous puissions traiter du transfert des compétences et de la façon de travailler en commun », a-t-il conclu.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *