BCIJ: Démantèlement d’une cellule djihadiste de sept membres

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) veille au grain avec le démantèlement, jeudi à Tanger et Meknès, d’une cellule djihadiste composée de sept extrémistes partisans de Daech.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les membres de cette cellule, qui planifiaient de rejoindre les rangs d’une branche de Daech, ont adhéré à la propagande et à la diffusion de l’agenda criminel de cette organisation terroriste, indique le ministère de l’Intérieur.

Les membres de la cellule djihadiste démantelée par le BCIJ, relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national (DGST), avaient l’intention de mener des attaques portant atteinte à la sécurité des personnes et des biens, précise  le ministère dans un communiqué.

Les perquisitions menées ont abouti à la saisie de nombreux équipements électroniques, ainsi que des armes blanches et des livres et manuscrits faisant l’apologie de la pensée extrémiste, précise le communiqué.

Les mis en cause seront déférés devant la Justice aussitôt terminée l’enquête qui se poursuit sous la supervision du Parquet général, relève la même source, notant que cette opération s’inscrit dans le cadre de l’observation des menaces terroristes qui ciblent la sûreté du Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *