L’ONSSA rassure sur la qualité des œufs au Maroc


L’affaire de l’interdiction de la commercialisation dans certains pays européens des œufs de consommation contaminés par un insecticide (Fipronil), a fait réagir l’ONSSA, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, qui rassure le consommateur de la qualité et la salubrité des œufs mis sur le marché national.

L’ONSSA assure dans un communiqué suivre de près l’évolution de l’affaire, affirmant que le Maroc n’importe pas des œufs de consommation, à l’exception de faibles quantités importées durant le Ramadan 2016 suite à l’apparition au Maroc de l’influenza aviaire faiblement pathogène (H9N2). L’office précise que la production nationale en œufs de consommation, d’environ 5 milliards d’unités, « couvre tous les besoins des consommateurs marocains, voire même l’exportation vers certains pays d’Afrique ».

Dans le cadre de ses attributions, l’Office veille à la sécurité sanitaire des produits alimentaires mis sur le marché local ou importés, souligne le communiqué. A l’importation, tout produit alimentaire destiné à la consommation humaine et animale fait l’objet d’un contrôle sanitaire systématique par les services de contrôle au niveau des postes d’inspection frontaliers du Royaume pour s’assurer de sa qualité et de sa salubrité, relève le communiqué.

Tout produit non sûr ou pouvant présenter un risque pour le consommateur n’est pas admis sur le territoire national, assure-t-on de même source, rappelant que certains pays européens, notamment les Pays-Bas, ont récemment procédé au retrait du circuit de commercialisation des œufs de consommation contaminés suite à la présence du Fipronil dont l’utilisation est interdite chez les animaux dont les produits sont destinés à la consommation humaine.

A l’origine de cette affaire, poursuit l’ONSSA, des élevages avicoles européens qui ont utilisé un produit contenant du Fipronil pour lutter contre les poux rouges chez la volaille. Cette molécule est autorisée en Europe dans le domaine agricole et en tant qu’antiparasitaire externe chez les chiens et chats.

Néanmoins, ladite molécule est interdite pour le traitement des animaux dont les produits sont destinés à la chaîne alimentaire. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le Fipronil est considéré comme « modérément toxique » pour les être humains.
(avec MAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *