Sahara- OCP: Le gouvernement estime la décision du tribunal sud-africain « en contradiction avec le droit international »

La décision d’un tribunal sud-africain d’envoyer le dossier de saisie d’un navire transportant une cargaison de phosphates marocains à un jugement sur le fond « est en contradiction avec le droit international », a souligné, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Cette décision est en contradiction totale avec le jugement de la Cour panaméenne qui, elle, s’est déclarée incompétente sur ce même sujet, a rappelé Mustapha El Khalfi lors d’un point de presse tenu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, notant que la décision du tribunal sud-africain est de nature éminemment politique et est en contradiction avec le droit international.

Le Royaume rejette en bloc cette décision et la dénonce, et va y riposter avec toute la fermeté requise, a indiqué El Khalfi. Le 1er mai 2017, un juge sud-africain avait ordonné la saisie conservatoire d’une cargaison de phosphate en provenance de Phosboucraa, se traduisant par une immobilisation temporaire du navire à Port Elizabeth.

Cette ordonnance de saisie était la conséquence d’une requête adressée au juge sud-africain par le front Polisario, sur la seule base d’allégations politiques totalement infondées et motivées par l’activisme séparatiste d’une «RASD» auto-proclamée, une entité non reconnue ni par les Nations Unies ni par la communauté internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *