Al Hoceima: Les recommandations de la Moubadara

Après un séjour de plusieurs jours à Al Hoceima, des membres de la Moubadara, l’Initiative civile pour le Rif, ont tenu une conférence de presse jeudi à Rabat, au cours de laquelle ils ont recommandé la libération des détenus impliqués dans les manifestations pacifiques, tout en appelant les manifestants à accepter de discuter pour rétablir la confiance.


Le Dr Neshnash, coordinateur de la Moubadara qui comprend divers acteurs associatifs, universitaires et militants des droits de l’Homme, dont Ahmed Assid et Salah El Ouadie, a affirmé que les membres de l’Initiative n’avaient « jamais eu l’impression d’être en présence d’un courant séparatiste ou de trahison ».
Ce sont le chômage et l’absence de perspectives qui sont derrière les protestations des jeunes, a-t-il affirmé, précisant que les manifestations étaient dans leur majorité pacifiques, en dépit de certains débordements jugés « inacceptables ».
Le Dr Neshnash a également souligné le rôle des forces de l’ordre et leur a rendu hommage pour la « retenue » et le sang-froid dont ils font preuve face aux provocations inacceptables de certains protestataires minoritaires.
La sortie de la Moubadara intervient à la veille de la réunion, vendredi 16 juin à Tanger, d’une conférence nationale sur la situation dans le Rif.
Cette conférence « se veut un espace de dialogue élargi entre tous les acteurs pour faire le point sur la situation économique, sociale et culturelle », indique un communiqué du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, à l’origine de cette initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *