Venezuela: Le Maroc déplore la répression des manifestations pacifiques

Le Royaume du Maroc suit avec grande préoccupation la situation interne en République bolivarienne du Venezuela, indique le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.


Le Royaume du Maroc déplore que les manifestations pacifiques qui ont eu lieu cette semaine au Venezuela, aient fait de nombreuses victimes, y compris des morts parmi les jeunes qui y prenaient part, poursuit le communiqué.
La large contestation populaire que connaît le Venezuela est le résultat de la détérioration profonde de la situation politique, économique et sociale dans le pays, souligne le ministère, notant que cette situation est sans commune mesure avec les ressources importantes en hydrocarbures dont dispose le pays, et qui restent, malheureusement, accaparées par une oligarchie minoritaire au pouvoir.
Les citoyens vénézuéliens s’en trouvent privés de leurs droits humains les plus élémentaires à la médication, à l’alimentation, à l’accès à l’eau potable et aux services sociaux de base, relève le ministère.
Le Royaume du Maroc condamne vigoureusement la violation des droits politiques, économiques et sociaux dans ce pays et appelle le gouvernement vénézuélien à une gestion pacifique de cette crise et au respect de ses obligations internationales, conclut le communiqué.
Il y a deux jours, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, s’était indigné de la situation qui prévaut dans ce pays d’Amérique latine alors que ses responsables veulent s’ériger en donneurs de leçons.
Le diplomate marocain a ainsi réagi à la tentative du représentant du Venezuela de mêler le dossier du Sahara marocain à un débat au siège de l’ONU sur le financement des Objectifs de développement durable (ODD). «Pays le plus riche d’Amérique du Sud, le Venezuela condamne sa population à la misère en raison de la captation de ses richesses par l’oligarchie dictatoriale chaviste», a ajouté Omar Hilale, déplorant que les enfants vénézuéliens en soient réduits à «chercher leur nourriture dans les poubelles».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *