Gouvernement: El Othmani poursuit ses conciliabules

Les conciliabules pour la formation du gouvernement devraient prendre encore du temps avant la structuration du cabinet, qui sera ensuite présenté au Roi par le chef de gouvernement désigné, Saad Eddine El Othmani.

Ce dernier a indiqué lundi au journal en ligne Al Yaoum24 que l’architecture du gouvernement est en voie de finalisation avant de passer au choix des ministres. Une déclaration qui dément les informations selon lesquelles le chef du gouvernement désigné aurait demandé à être reçu par le Roi ce lundi pour lui remettre la liste du nouveau gouvernement.

Ainsi, les tractations devraient visiblement durer encore. Ce qui est somme toute compréhensible au regard du nombre de partis formant une coalition pour le moins hétérogène. Six partis en tout (PJD, RNI, UC, MP, USFP, PPS) aux référentiels idéologiques divergents, qui doivent pourtant s’accorder sur des objectifs de politique gouvernementale prioritaires.

Dans une telle configuration, la répartition des postes ministériels n’en est que plus ardue. En plus de la formation d’une équipe ramassée ne dépassant pas une trentaine de ministres, pour ne pas répéter l’erreur du gouvernement pléthorique de Benkirane, Saad Eddine El Othmani est obligé de satisfaire les ambitions des uns et des autres.

Surtout de ne pas considérer le gouvernement comme un butin électoral dont on se partage les portefeuilles, mais comme une équipe soudée autour d’un programme gouvernemental cohérent et des objectifs politiques concrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *