Retraite: la réforme adoptée au pas de course

C’est au pas de course que le gouvernement a fait passer la réforme des retraites, adoptée finalement mercredi par la Chambre des représentants, après des mois de polémiques et d’épreuve de force avec les syndicats et des partis de l’opposition.

retraites--1A quelques mois de la fin de son mandat, le gouvernement Benkirane tenait plus que tout à concrétiser une promesse électorale, qui est également une nécessité économique et financière. Les différentes caisse de retraites sont en effet menacées de faillite au regard des énormes déficits cumulés sur plusieurs années.

Principal axe de cette réforme, qui concerne les fonctionnaires et les salariés du régime des pensions civiles, l’âge de départ à la retraite qui est porté de 60 ans à 63 ans. Ce relèvement entrera en vigueur à partir de 2017 et s’étalera progressivement sur 6 années, à raison de 6 mois supplémentaires chaque année.

L’autre disposition principale de la réforme est la baisse prévisible du montant des pensions, puisqu’elles seront calculées sur la base du salaire moyen des 8 dernières années au lieu du dernier salaire actuellement. Une baisse qui sera également induite par la réduction des ratios d’annuité fixés désormais à 2% au lieu de 2,5 % par annuité liquidable.

Pour l’exécutif, cette réforme qui touche la Caisse marocaine des retraites (CMR), n’est qu’une première étape du projet de réforme de l’ensemble des régimes de retraites. A terme, l’objectif est de fusionner les caisses du public et du privé (CNSS, RCAR, CMR) dans un même pôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *